États-Unis 2012

Encore un voyage de Ben et Marie – été 2012

Bienvenue

sur le blog  ‘États-Unis 2012‘ de Ben & Marie.

Après des vacances bretonnes peu ensoleillées et peu « exotiques », nous avons décidé de retraverser l’Atlantique pour nous rendre aux États-Unis d’Amérique. Nous en profiterons pour retourner à New York City et pour découvrir un peu les villes de la côte est. Nous espérons (re)découvrir certains endroits déjà vus à de nombreuses reprises à la télé ou dans les films ;)

Le projet initial est donc d’atterrir à Washington (la ville, pas l’état) et d’en faire le point de départ de notre périple. New York, Boston, Miami, Chicago et Las Vegas seront les étapes suivantes. Pour se déplacer entre les étapes, on va aussi essayer de multiplier les moyens de transport: train, avion, voiture de location, … Ce dernier mode devrait nous permettre de s’arrêter quand on veut sur le chemin. Et, puisque nous sommes sur le continent nord-américain, nous en profiterons pour rencontrer Megan, l’amie canadienne de Marie, à Vancouver.

2 comments

Day 0 – Arrivée à Washington DC

Après un vol AF028 en A380 qui s’est très bien déroulé (personnel charmant avion tout neuf, mais moins impressionnant que ce que j’espérais; ça reste une bétaillère en éco), nous sommes arrivés à Washington DC à 12:50pm. Les bagages ont mis énormément de temps à nous être délivrés; le tapis était coincé! En ce qui concerne les contrôles de sécurité, on voit bien que le 9/11 est loin derrière; il n’y a vraiment plus la psychose d’il y a quelques années…

Il fait beau, très beau et chaud, très chaud, trop chaud: 40°C… à l’ombre (et il n’y en a pas beaucoup!). Mais on aime ça: on se sent alors vraiment en vacances!

Marie s'adapte à son environnement... et me pique mon casquet

Marie s’adapte à son environnement… et me pique mon casquet

On s’est installés à notre hôtel. Celui-ci est vraiment bien situé et la chambre est parfaite. Seule la clim est un peu bruyante :-/

J’ai mangé mon premier hot-dog US sous une chaleur de plomb. On a vu la Maison Blanche… de derrière.

Le jardin de la Maison Blanche

Le jardin de la Maison Blanche

Quand on a voulu la voir de devant, on s’est fait évacuer (on a compris plus tard que la police évacuait la zone car Barrack rentrait à la maison en hélico).

L’obélisque de Washington… et, accessoirement, les hélicos de Barrack qui passent devant ;-)

Comme vous l’aurez probablement compris, nous nous sommes un peu promenés dans le centre, à la recherche de ce que nous connaissons déjà par la télé. On a aussi vu plein de Memorials, monuments érigés  à la gloire et/ou en souvenir; principalement, des soldats tombés pour la patrie ou pour la liberté. On a vu le Lincoln Monument:

Lincoln (qui regarde l'obélisque)

Lincoln (qui regarde l’obélisque)

Une des caractéristiques architecturales les plus frappantes ici est le style néo-classique massif et massivement utilisé par tous les monuments et bâtiments officiels. Parfois, on pourrait se croire dans le sud de l’Europe à une autre époque…

Sicile? Grèce? Turquie? non: DC!

Sicile? Grèce? Turquie? non: DC!

La journée se termine ensuite par notre repas du soir, le dinner, que nous avons pris dans un saloon (ça ressemble à s’y méprendre à un pub anglais). On s’attendait à des grandes portions… mais là, il va falloir faire gaffe pour les prochaines commandes sinon on va prendre 5 kilos chacun. Le décalage horaire (-6h) ne nous a pas abattus bien qu’on se soit lamentablement écroulés à 8:00pm.

Ce samedi, on va probablement faire un tour en bus rouge hop-on/hop-off pour faire le tour des choses essentielles à voir puis on commencera notre marathon-musées.

PS: Merci déjà pour les premiers commentaires… Ça commence fort; on adore! N’hésitez pas à en laisser (qu’on se connaisse bien, très bien ou pas) ; ça nous fait toujours plaisir!

12 comments

Day 1 – Washington DC & Georgetown

Comme prévu, aujourd’hui, nous avons pris un ticket pour les tours hop-on/hop-off. Le truc, c’est qu’il fait encore plus chaud qu’hier; on cuit littéralement sur le toit de ce bus… mais si on veut la vue! Les américains, ils ont choisi: ils restent en bas dans la partie climatisée; ils ne sont pas fous, eux…

Ce tour nous permet en tout cas de nous situer dans la ville et de situer chaque élément par rapport aux autres… et surtout, c’est moins fatigant que de marcher =8-D

Le Capitole rassemble sous son dôme les Chambre, Sénat et Cour suprême

Le Capitole rassemble sous son dôme les Chambre, Sénat et Cour suprême

Notre billet de bus (48h) inclut un tour en bateau sur le Potomac… Aussitôt dit, aussitôt fait:

Le complexe du Watergate date du début des années 70. C'est là qu'on eu lieu les écoutes du parti démocratique qui ont forcé Nixon à démissionner en 1974

Le complexe du Watergate date du début des années 70. C’est là qu’on eu lieu les écoutes du parti démocratique qui ont forcé Nixon à démissionner en 1974

Des habitations cossues de Georgetown, la banlieue chic de DC

Des habitations cossues de Georgetown, la banlieue chic de DC

Le C&O canal, qui part du Potomac à Georgetown pour rejoindre l'intérieur de terres. Des barges tirées par des mules y transportaient le charbon jusqu'au début du siècle (passé)

Le C&O canal, qui part du Potomac à Georgetown pour rejoindre l’intérieur de terres. Des barges tirées par des mules y transportaient le charbon jusqu’au début du siècle (passé)

The Old House, la plus ancienne habitation du temps des colons encore debout

The Old House, la plus ancienne habitation du temps des colons encore debout

ISFCA!

ISFCA!

La baraque d'Obama, de face...

La baraque d’Obama, de face…

Cette image résume bien l'apparence de la ville: de la verdure, des colonnes (ioniques) et des drapeaux américains partout

Cette image résume bien l’apparence de la ville: de la verdure, des colonnes (ioniques modernes) et des drapeaux américains partout

Là, il est presque 16:00, il fait vraiment trop chaud mais Marie a entendu parler du Folklife Festival, sur l’affiche duquel il y a du patchwork; nous y allons donc. Plusieurs tentes et chapiteaux qui abritent des éleveurs de chèvres, des bobos qui font pousser leurs légumes sur leur terrasse avec de la culture hydroponique, des représentants d’Hawai venus pour chanter et montrer leur traditions, etc (oui, je caricature, et alors?). Tout au bout du mall, sont étendus de grands morceaux de tissus, qui représentent ensemble un grand patchwork dédié aux victimes du SIDA. Pendant que Marie admire le travail de couture, un reader égrène les noms de victimes connues de la maladie (perso, j’ai trouvé ça un peu glauque!)

Certaines parties du patch intègrent de objets personnels des victimes du SIDA

Certaines parties du patch intègrent de objets personnels des victimes du SIDA

Trop chaud; on n’en peut plus… on rentre à l’hôtel en métro avec notre Smartrip Card ;-)

Ce qui est bien, c'est qu'avec un photo, je vous montre la majorité des stations; elles se ressemblent toutes

Ce qui est bien, c’est qu’avec un photo, je vous montre la majorité des stations; elles se ressemblent toutes

On va se remettre en route d’ici peu pour terminer la journée par un peu de shopping: je dois m’acheter une casquette pour Marie (elle me pique tout le temps la mienne) et une nouvelle tondeuse à barbe; la mienne ne supporte pas le 110V et j’ai chaud au menton :-/

5 comments

Day 2 – Washington DC

Ce matin, avant de reprendre le big bus, nous faisons un petit passage par la Maison blanche afin d’immortaliser l’instant avec LPCR.

Nous sommes donc montés sur le pont supérieur du big bus qui parcourait la ligne bleue, celle que nous n’avions pas encore empruntée. Nous avons traversé le Potomac pour rejoindre le cimetière militaire d’Arlington; ici reposent pas moins de 240.000 soldats morts dans les différents combats que les États-Unis d’Amérique ont menés. Nous sommes ensuite passés à proximité du Pentagone; les photos sont strictement interdites (mais je suis un rebelle).

Cimetière d'Arlington

Cimetière d’Arlington

Après notre petit tour en banlieue, nous reprenons une autre ligne pour rejoindre le Jardin botanique où Marie a failli se faire dévorer par une plante particulièrement vorace (et peu consciente du temps qu’il lui faudrait pour digérer tout cela)… J’en ai un peu profité pour faire un peu de jardinage puis nous sommes allés dans le musée voisin, le musée de l’Air et de l’Espace; toute l’histoire de l’aviation et la conquête spatiale y est contée avec moult spécimens exposés. Le musée d’à côté contenant de nombreuses pièces d’Art contemporain, nous y faisons une halte plutôt agréable.

Ce n'est pas l'arrosoir qui est petit, c'est moi qui suis grand!

Ce n’est pas l’arrosoir qui est petit, c’est moi qui suis grand!

Elle ne sait pas ce qu'elle fait!!! (la plante, hein... pas Marie)

Elle ne sait pas ce qu’elle fait!!! (la plante, hein… pas Marie)

Il y avait un monde fou dans ce musée...

Il y avait un monde fou dans ce musée…

C'est grâce à ce type un peu fou et à sa drôle de machine qu'on est aux USA...

C’est grâce à ce type un peu fou et à sa drôle de machine qu’on est aux USA…

Ce truc était sur la lune le jour de ma naissance... dingue, non?

Ce truc était sur la lune le jour de ma naissance… dingue, non?

Hirshorn museum" rel="lightbox148">Le musée d'Art contemporain, le Hirshorn museum

Le musée d’Art contemporain, le Hirshorn museum

Qu'est-ce qu'elle regarde comme ça?

Qu’est-ce qu’elle regarde comme ça?

Un petit passage ensuite par le Musée des Sciences naturelles, encore plus bondé que celui de l’Air et de l’Espace, où nous profitons de la cafet’. On reprend ensuite vers le Old Post Office qui est à présent une galerie marchande (un peu cheap) mais qui deviendra un hôtel de luxe dans les prochaines années. On passe par Macy’s (toujours à la recherche d’une tondeuse) puis par le convenience store (pas facile à trouver d’ailleurs!) pour s’approvisionner.

Bref, encore une bien belle journée, toujours très ensoleillée et très, très, très chaude… La clim’ des musées était la bienvenue!
A noter: toutes ces visites aux musées ne nous ont pas couté un cent! Quand j’ai demandé à l’accueil du premier s’il y avait un droit d’entrée, la dame m’a répondu « We pay taxes therefore… Enjoy! » [On paye des taxes pour ça… Profitez-en bien!]. Plutôt sympa comme politique; j’ai lu quelque part que l’accès aux musées devait être gratuit afin que tous puissent y accéder autant qu’ils le souhaitent…

Le soir, nous avons mangé à (Dany, une idée?)… Chinatown! On s’est promis de visiter (et de manger dans) tous les Chinatown qu’on croiserait dans les villes américaines; une sorte de défi ;-) On a choisi le Chinatown Express parce que c’était le plus rempli de tous, que le cuistot faisait les pâtes fraiches dans la vitrine et que les trois-quarts des clients étaient chinois.

Le portique de Chinatown, au croisement de H Street et de la 7ème

Le portique de Chinatown, au croisement de H Street et de la 7ème

Il ne paie pas de mine comme ça mais c'était fort bon (comme dirait Jojo)

Il ne paie pas de mine comme ça mais c’était fort bon (comme dirait Jojo)

On se sent un peu différents ici… On n’a pas l’uniforme! Il semblerait qu’il faille porter d’indispensables baskets blanc(he)s [selon qu’on habite Bxl ou Charleroi], des chaussettes de tennis (ça doit être suite à la victoire de Williams à Wimbledon, hier), un short souvent trop court à notre gout ainsi que l’inévitable t-shirt coloré qui dit de quel état ou université on provient. Ah oui, j’oublie évidemment la hat de baseball vissée sur la tête :-) On va voir ce qu’on peut faire pour les photos de demain…

Et deux ou trois photos « bonus »:

Sheldon et son ami Ben

Sheldon et son ami Ben

Je ne vous ai pas compris mais vous voyez mon doigt? et bien...

Je ne vous ai pas compris mais vous voyez mon doigt? et bien…

 

9 comments

Day 3 – Washington DC

Aujourd’hui, c’est Marie qui a fait le programme: magasin de tissus, un passage au Hard Rock Café pour ramener un t-shirt à Manu, le musée du textile, un magasin design et le Marvin lounge pour y admirer une fresque de B Obama (non DUF, ce n’est pas lui qui l’a peinte; il en est le sujet).

Eh bien, nos plans ne se sont pas déroulés de manière optimale: le magasin de tissus était ouvert mais il ne vendait que des tissus d’ameublement, contrairement aux infos trouvées (à plusieurs endroits, Yves) sur le net :-/

Entre le magasin de tissus et le HRC, il y avait le National gallery of Art. « On rentre? », « On rentre! »; là, on n’a pas été déçu. L’architecture des lieux (il y a deux ailes tout à fait différentes) est impressionnante et le contenu a souvent retenu notre attention et même provoqué un certain plaisir…

L'aile est de la NGA

L’aile est de la NGA

On trouve toujours un petit (voire plusieurs) Giacometti...

On trouve toujours un petit (voire plusieurs) Giacometti…

...ou une sculpture de Modigliani

…ou une sculpture de Modigliani

... ou encore une idée idiote :-D

… ou encore une idée idiote :-D

Le passage sous-terrain était très à mon gout, avec toutes ces petites led blanches

Le passage sous-terrain était très à mon gout, avec toutes ces petites led blanches

Sur le chemin vers le HRC, des nannies qui promènent les enfants de la crèche

Sur le chemin vers le HRC, des nannies qui promènent les enfants de la crèche

Spécialement pour Colibri: devine où on a mangé ce midi...

Spécialement pour Colibri: devine où on a mangé ce midi…

A la sortie des bureaux, les camionnettes de bouffe proposent différents menus

A la sortie des bureaux, les camionnettes de bouffe proposent différents menus

Nous nous sommes ensuite rendus au Musée du textile; c’était loin… et c’était fermé le lundi (contrairement à ce qui était indiqué dans notre guide de voyage! On a eu beau leur expliquer qu’ils étaient ouverts le lundi, rien n’y fit…). Notre visite au magasin d’objets design a été couronnée de succès quant à elle; mais nous sommes sortis les mains vides: rien (de transportable) qui nous fasse vraiment envie. Jusque là, on avait quasiment tout fait à pied. J’étais un peu fatigué… Pas grave on continue ;-) jusque qu’au Marvin lounge (un établissement qui sert des bières belges; ma femme sait me mettre des objectifs raisonnables :-p ); pas de bol, c’est fermé… On n’a donc pas vu la fameuse fresque re- :-/

Sur le chemin du retour vers l’hôtel, quelques œuvres de street-art parsèment notre route:

"Au cas que" le parcmètre prendrait froid...

« Au cas que » le parcmètre prendrait froid… (On voit pas bien mais c’est du tricot.)

"Le pouvoir des fleurs"

« Le pouvoir des fleurs »

Bref, nous avons eu une bonne journée, avec quelques déconvenues et déceptions mais sous un ciel moins ensoleillé et sous une température beaucoup clémente le matin; l’après-midi a été beaucoup plus lourde.

Washington restera donc un bon souvenir: sa météo (très) ensoleillée, ses musées gratuits, le fait de pouvoir « voir en vrai » des bâtiments déjà vu mille fois sur papier ou à la télé, son circuit en hop-on/hop-off, l’hélico de Barrack, la promenade dans un patchwork géant, l’ambiance cosy du quartier de Georgetown, ses camionnettes de hot-dogs (mais pas que… il y a plein de sortes de nourriture disponibles; Marie avait un peu peur de cela), etc. mâtiné de quelques points moins positifs: beaucoup de sans abris vivent dans les squares et les parcs, l’architecture massive et carrée, la ville est déserte le we (mis à part les touristes), pas (trouvé) de magasins disponibles dans downtown. Demain, en fin de matinée, nous prenons le train pour New York…

5 comments

Spécialement pour Kinkajou

La photo d’une de nos valises:

Add a comment

Day 4 – From Washington DC to New York City

Avant de parler d’aujourd’hui, je me permets de faire un petit saut dans le temps jusqu’à hier soir… J’ai fait une expérience culinaire intéressante:

Guess what it is...

Guess what it is…

J’attends vos propositions et je vous donnerai la réponse demain soir (pour moi; la nuit pour vous)

Nous avons donc bien pris notre train, l’Amtrak Northeast 84 pour New York à 11:02am, comme prévu. Les trains d’ici ont l’air, de l’extérieur, beaucoup plus grands que les nôtres… mais une fois à l’intérieur on ne voit pas de grande différence (???). on a mis 03:18 pour faire le trajet d’un peu plus de 360km.

Le voyage en lui-même n’est ni désagréable ni agréable; il n’y a ni plus ni moins de bruit que chez nous… c’est juste différent. Par contre, ça secoue beaucoup plus!

A l’arrivée à New York, à Penn Station (pas, comme je l’espérais, à Grand Central :-/ ), nous cherchons un taxi pour nous rendre à l’hôtel. Un monsieur se propose de nous indiquer le chemin en nous demandant si nous cherchons un taxi. Pensant qu’il s’agit d’un chauffeur de taxi pirate, je décline son offre d’aide. Il se vexe et me dit: « Don’t worry, I would also be afraid if I had seen me!« … Désolé de lui avoir fait penser que c’était de lui que j’avais peur plutôt que de me faire arnaquer… mais bon. Nous tombons sur un chauffeur de taxi sympa qui emmène à notre hôtel à 17 blocs de là vers le nord. L’hôtel est très bien situé et semble bien équipé. Notre chambre donne directement sur la 8ème avenue (c’est donc un peu bruyant) mais nous sommes au 10ème étage (le bruit est donc légèrement atténué). Le quartier est très chouette et regorge de petits restos asiatiques ;-) On a aussi trouvé une laundry, une moyenne surface pour nos petites courses… et j’ai trouvé ma tondeuse!

Aussi dans le quartier... On sait pas (encore) ce qu'on y vend...

Aussi dans le quartier… On ne sait pas (encore) ce qu’on y vend…

L’après-midi, après l’achat de matériel d’entretien capillaire et pileux, nous sommes remontés à pied du WTC par Hudson Street, à travers des quartiers récemment rénovés, vraiment très agréables…

Certains prétendent que j'ai un humour parfois déplacé...

Certains prétendent que j’ai un humour parfois déplacé…

Bref, encore un bonne petite journée remplie de (re)découvertes très agréables. On a hâte de vivre la suite ;-)

PS: ce midi, on a mangé une crasse dans le train. Ce soir, c’était petit resto vietnamien, le Cha Pa’s, sur la 52ème, juste derrière l’hôtel; pas mal du tout.
PPS: il fait encore chaud mais moins qu’à Washington

18 comments

Day 5 – New York City

Programme plutôt léger au départ de la journée mais celle-ci s’est révélée finalement bien chargée…

Après un petit passage à Times square, on a commencé avec une véritable « belle découverte »: le High Line Park, un parc, une promenade suspendue à 10 m du sol sur une ancienne voie de chemin de fer désaffectée à la fin des années 60. Le parcours au-dessus de la ville entre la 30ème rue et Gansevoort est vraiment très agréable; nous le recommandons chaudement à tous les futurs visiteurs de NYC!

Pour ceusses qui avaient suivi nos aventures à NYC en 2011...

Pour ceusses qui avaient suivi nos aventures à NYC en 2011…

Le début du parcours de la  High Line, à hauteur de la 28ème rue, entre la 10ème et la 11ème avenue

Le début du parcours de la High Line, à hauteur de la 28ème rue, entre la 10ème et la 11ème avenue

Suivirent deux visites de magasins de « tessus », entrecoupées d’un bon petit bento au petit supermarché japonais de Soho.

Puis d’un peu de shopping au M&M’s store (et d’autres magasins):

Les M&M's noirs, ce sont mes préférés...

Les M&M’s noirs, ce sont mes préférés…

Ensuite, petit passage par le Rockefeller plaza pour immortaliser « l’enseigne » du bâtiment du même nom que la série que j’apprécie particulièrement: 30 Rock

Et pour finir, retour via le subway

Encore une excellente journée, ma foi…

5 comments

Day 6 – New York City & Staten Island

Aujourd’hui, pas d’objectif précis si ce n’est de traverser la « rivière », avec le ferry gratuit, pour se rendre dans borough de Staten Island. Une fois de l’autre côté, nous décidons de visiter Nugs Harbour, un ensemble de bâtisses de style colonial (et d’autres pas) et une reconstitution du « Jardin du Mandarin« . Nous recommandons la traversée (pour la vue sur la statue de la Liberté et sur Manhattan) mais pas la visite de l’ile (dont nous n’avons pas gouté les charmes de l’endroit le plus recommandé).

De retour, sur Manhattan, nous faisons un passage par Wall Street et nous terminons par Chinatown.

Retour en métro à l’hôtel; pas d’anecdote particulière aujourd’hui… désolé!

Ah si… toucher les co****es du taureau, ça amène la fortune ;-) Je vais bientôt arrêter de travailler!

4 comments

Day 7 – New York City & Vendredi 13 à Brooklyn

Aujourd’hui, nous commençons la journée par la corvée lessive!

Le noir avec le noir...

Le noir avec le noir…

Nous prenons ensuite la direction de Brooklyn afin de découvrir une partie de la ville que nous n’avons pas encore visitée. Nous avons une belle vue de Manhattan depuis la promenade… Nous continuons par le quartier appelé Dumbo où nous prenons un petit repas sur le pouce.

Manhattan depuis la Brooklyn Heights Promenade

Manhattan depuis la Brooklyn Heights Promenade

Brooklyn les bains

Brooklyn les bains

Brooklyn Bridge

Brooklyn Bridge

Un « petit »trajet en métro nous amène ensuite jusqu’à Coney Island, la belle surprise! Une ambiance de fête foraine en bord de mer comme on n’en a jamais vu qu’à la télé, la plage, les baraques qui vendent glaces, burgers et autres crasses… Il y a même des brise-lames et un estacade. On s’installe sur un banc et on regarde les gens profiter de la vie.

Remarquez le second life guard qui pionce sur la planche de surf...

Remarquez le second life guard qui pionce sur la planche de surf…

La plage de Coney Island

La plage de Coney Island

 

De mon côté, j’en profite pour tester une petite bière locale de saison: Brooklyn lager Summer ale; très à mon gout mais je ne peux quitter le bar pour boire mon breuvage (j’ai essayé de m’éloigner mais je me suis fait tancer vertement)…

On se rentre en métro; le trajet fait quand même près d’une heure.

Encore une fois, ce fut une belle journée: chaude mais pas trop, pas très ensoleillée mais très agréable…

Vue hier soir; Marie veux les mêmes pour notre Fox

Vue hier soir; Marie veux les mêmes pour notre Fox

On a vu les Chips locaux; c'est moi ou vous trouvez aussi qu'ils ont un peu pris du poids?

On a vu les Chips locaux; c’est moi ou vous trouvez aussi qu’ils ont un peu pris du poids?

6 comments

Day 8 – New york City

Au risque d’en décevoir certain(e)s, nous n’avons pas grand-chose à écrire ou à montrer aujourd’hui. Nous avons (encore plus que les jours précédents) profité de l’air du temps, de la météo clémente, du week-end, de l’absence de tension perceptible pendant les jours ouvrables…

Nous nous sommes promenés pendant plus de 2 heures dans Central park: nous avons assisté à une partie d’un match de softball (une sorte de baseball simplifié), à une démo d’acrobaties par une team plutôt balèze, à une séance de photos de mariage, à des pic-nics dans l’herbe, à des séances d’initiation au base baseball, à du bitch-volley, à une régate de voiliers téléguidés, et plein d’autres choses encore… Nous avons trouvé Central park vraiment très chouette; je crois que je l’ai déjà écrit en 2011: un oasis de calme au coeur de la ville trépidante (vraiment, quand on s’enfonce de 200 pieds dans les frondaisons, on n’entend plus la circulation, les klaxons, les travaux (il y en a partout et tout le temps).

On a continué nos pérégrinations par la visite du shop de HBO, très décevant… vraiment rien d’intéressant! J’espérais au moins y trouverun t-shirt ou deux des séries que j’ai appréciées, mais non!

Un petit trajet en métro plus loin, nous avons visité Chelsea market. J’ai du mal lire mais je croyais qu’il s’agissait d’un marché et, en fait, il s’agissait simplement d’une galerie marchande. Le lieu, par contre, d’anciens abattoirs valait la peine d’être visité (malheureusement pas de belle photo à faire; on a quand même trouvé des cuillères pour la soups miso et des pralines Leonidas).

On a terminé la journée par quelques épisodes de la saison 2 d’Harry’s Law; on aime bien…

Demain, la météo est censée être dégueulasse, on a réservé nos visites de musées pour cette dernière journée à NYC.

 

 

5 comments

Day 9 – New York City

Ça doit être à cause du week-end (et peut-être aussi du fait qu’on ait [enfin] rattrapé le décalage horaire) mais on n’a pas fait grand-chose aujourd’hui… MoMA et Guggenheim ont comblé nos sens et notre appétit d’Arts moderne et contemporain pour quelques jours. Si le MoMA nous a conquis à nouveau, surtout par ses collections permanentes, le Guggenheim, lui, nous a impressionnés par son architecture mais pas du tout par sa collection :-/

L’après-midi s’est très agréablement terminée dans Central park: softball, volley, basket et même roller-skate au son des Bee Gees et de Barry White; très très, très spécial et agréable! J’ai l’impression qu’il n’y a qu’ici qu’on peu voir ce genre de choses…

Il a fait « douf » aujourd’hui…

2 comments

Day 10 – Cape Cod (enfin… West-Yarmouth)

L’idée était de se rendre, en voiture, de NYC à Boston en passant par la côte bretonne américaine. J’avais lu qu’il y avait des phares et que la côté y était dessinée pareille… et c’est vrai!

Ce matin donc, prise en main de la Toyota Yaris (ma tête quand le gars m’a dit qu’on aurait une Yaris; j’ai cru que nos bagages n’y rentreraient jamais!): boite automatique, circulation dans NYC un peu dense; pas à l’aise que j’étais… tendu même…mais tout s’est bien passé ;-)

Il y a juste un truc qui n’arrête pas de nous faire rire à chaque embranchement, c’est notre GPS. Mon téléphone (un Nokia N8) est généreusement doté d’un logiciel de guidage GPS. Avant de partir, j’ai donc téléchargé toutes les cartes des états que nous allions traverser. Par défaut, la langue est en général, le Français (France) mais ici, allez savoir pourquoi, le GPS bascule automatiquement sur Français (Canada) et ça donne parfois des surprises (de taille!). Puisque, sur la route, tout est affiché en miles, j’ai réglé l’appareil pour que l’affichage et la voix donnent les mesures en ‘système impérial’. Maintenant, à l’approche d’un changement de direction ou d’un carrefour, la voix nous annonce, avec son « petit » accent québécois, qu’ « à (je cite) 600 verges, je devrai tourner à droite/gauche » (c’est selon). La première fois, on était écroulé de rire! Le problème, c’est que les 56 fois suivantes…. aussi =8-D

PS: Pour info, une verge=un yard=3 pieds soit 0,91m environ (moi, je croyais naïvement que cela valait quelque chose comme 25 ou 30 cm).

Nous avons donc passé un tout petit peu plus de 6 heures dans la clim de notre voiture américaine pour rejoindre West-Yarmouth, à quelques encablures de Cape Cod. Une fois installés à l’hôtel, nous sommes partis à la découverte de notre premier phare… puis du second, que nous n’avons jamais trouvé! Conclusion: effectivement, il y a des étranges similitudes avec la Bretagne… mais, ici, il fait beau, chaud et il ne pleut pas!

4 comments

Day 11 – Boston

Aujourd’hui, nous avons terminé notre visite de Cape Cod (sans y mettre les pieds en fait) avec le port de Hyannis. Nous avons ensuite repris la route vers Boston, où nous avons remis la voiture de location. Il semblerait qu’il y ait ici de quoi combler l’attirance particulière de Jojo pour les cimetières ;-) Hormis cela, nous avons enfin vu le 500 Boylston Street et aperçu un skateur à voile en pleine ville. Pour demainn, nous avons réservé notre habituel tour de ville en hop-on/hop-off.

Pas d’allusion graveleuse aujourd’hui afin de ne pas choquer plus les lecteurs assidus mais gênés par mes nombreuses digressions…

3 comments

Day 12 – Boston

Ce matin, comme nous nous l’étions promis, nous rejoignons l’un des points de départs du trajet en bus hop-on/hop-off et nous entamons le tour de la ville qui dure un peu plus de 2 heures. Si vous êtes de passage à Boston, abstenez-vous de le faire; vous n’y découvrirez malheureusement pas grand-chose de plus qu’en parcourant la ville à pied et en métro avec un bon guide papier :-/ A peine de quoi faire quelques malheureuses photos… Le plaisir que l’on a d’être ici tient plus dans le fait que l’on a l’impression d’être dans une ville anglaise plutôt que que dans une ville américaine; c’est moins haut, il y a plus de brique, de parcs clos, de petites églises, etc. C’est une ambiance agréable qui se dégage de cette petite ville de 600000 habitants (non compris les 300000 étudiants qui étudient dans les nombreuses et prestigieuses universités du coin: MIT, Harvard, etc.).

En sortant du snack ou nous avons pris notre lunch, le ciel est devenu franchement menaçant et grondant… Nous sommes arrivés à l’hôtel juste avant la drache. Le temps de laisser passer la première « ondée » et nous voilà repartis pour une activité que l’on peut pratiquer avec cette météo: le shopping tissu pour Marie! Deux magasins éloignés respectivement de  plus 6 miles de la ville, un à Cambridge et l’autre à Arlington. En sortant du second bus, nous nous sommes fait copieusement et abondamment rincer! Heureusement, les magasins étaient tous deux ouverts et dignes d’intérêt (elle en a ramené pas mal).

La journée se termine à Chinatown (qui l’eut cru!) avec un délicieux repas chez Pho Pasteur, resto vietnamien que l’on recommande chaudement.

5 comments

Day 13 – Boston

Aujourd’hui, c’est la veille de notre départ à Miami; on décolle très (trop) tôt de Boston pour rejoindre Fort Lauderdale, la ville voisine de Miami. On n’a donc pas eu beaucoup de temps disponible pour les visites mais on a quand même rentabilisé un peu notre journée: visite du Museum of Fine Arts, qui comporte une belle section égyptienne (j’aurais aimé qu’Herman soit là pour nous faire la visite guidée, et de belles sections Art d’Europe et Art contemporain. J’y ai même trouvé un tableau de l’un de mes peintres favoris (Théo van Rysselberghe pour ne pas le nommer).

Nous avons ensuite parcouru la Charles Street et traversé le Boston Commons, sorte de Central park bostonien. A nouveau, plein de gens qui pratiquent des activités de parc: freesbee, foot, badminton, cerf-volant… pour ce dernier, l’utilisateur avait une méthode bien à lui pour gérer le fil :-)

Nous sommes ensuite passés à notre hôtel du centre-ville pour rejoindre notre nouvel hôtel à côté de l’aéroport; nous serons donc plus vite sur place demain matin.

PS: Merci  à tou(te)s pour vos messages à l’occasion de mon anniversaire…

4 comments

Day 14 – Miami

Nous sommes bien arrivés à Fort Lauderdale, la vile voisine de Miami, vers 13:40. Notre vol, qui nécessitait un transfert à Baltimore, s’est, ma foi, fort bien déroulé. Southwest airlines semble être un compagnie du type de Brussels Airlines, à ceci près qu’il n’y a pas de places attribuées dans l’avion mais bien une file… dans laquelle on a un numéro avant de monter dans l’avion… Perso, je vois pas bien l’intérêt :-/ (mis à part bien sûr que cela évite les gens qui courent pour être les premiers à l’avion pour choisir leur place). Notre hôtel est vraiment bien et pas trop mal situé, au bout d’Ocean Drive, à quelques pas de la plage que nous ne manquerons pas d’utiliser demain.

Miami, pour nous, c’était chaleur, soleil, bicoques de sauveteurs sur la plage, des bâtiments Art déco. Et bien, c’est tout ça mais avec une ambiance un peu bizarre: des musiques de genres très différents qui vont très fort les unes à côté des autres, plein de monde… qui crie (parce qu’il a trop bu la nuit dernière ou en ce début d’après-midi); bref, tout de suite un peu moins drôle. La circulation sur Ocean Drive ressemble à celle dans la rue d’Aerschot: ça avance au pas pour mater et pour être vu…

Voici déjà quelques clichés pris lors de notre petite « reconnaissance ».

A demain pour pas beaucoup d’aventures, en principe…

[PETIT EDIT DU SOIR: les 4 dernières photos]

 

6 comments

Day 15 – Miami

On commence la journée par un petit déjeuner de champions (Marie a choisi une small fruit salad) et puis, puisque le soleil est de la partie, ce matin, nous décidons de profiter un peu de la plage. En plus, l’hôtel a sa petite partie de plage « privée »; pourquoi la bouder? Sans compter que Marie adore faire des cumulets dans la mer…

Nous décidons ensuite d’utiliser un peu la voiture de location pour arpenter la ville et voir le centre-ville, la marina de Miamirina et pour aller au supermarché… au hasard: un Walmart. En fait, ce n’est pas tellement plus grand que le Cora d’Anderlecht mais il y a un rayon tissus et des M&M’s cacahuètes au chocolat noir!

Finalement, vu comme ça, on aime bien Miami… mais pas tellement son soleil fourbe qui nous a asséné de multiples coups :-/

7 comments

Day 16 – Miami

Sous la drache, Miami Beach est moins sexy…

Lever tardif, petit déjeuner à l’intérieur pendant que le ciel se déchainait sur les palmiers à l’extérieur et remplissait la piscine, on profite du temps disponible pour refaire convenablement les valises, vérifier les paiements des factures et tout et tout…

Bon, ben, on reste à l'intérieur alors...

Bon, ben, on reste à l’intérieur alors…

Cet après-midi, nous rejoignons l’aéroport de Fort Lauderdale, d’où partira (en principe) notre avion pour Chicago, où nous devrions arriver en tout début de soirée.

@ très bientôt et encore merci de nous suivre ;-)

2 comments

Day 17 – Chicago

Arrivés hier en début de soirée, mon œil! 8:30pm quand on est sorti de l’aéroport… on s’est consolé avec un bbq japonais: delicious!

Ce matin, nous sommes partis à la recherche d’un laudromat; je n’ai plus rien à me mettre. Celui indiqué sur Gogole est réservé aux habitants de l’immeuble qui l’abrite; pas de chance. On confie donc notre linge à un Cleaner (chinois), qui promet de nous laver le tout pour demain 5:00pm pour $20. Nous nous sommes ensuite dirigé vers le lac Michigan, que borde la ville, et on est tombé sur une plage (il y avait même un gondolier nostalgique). On a craqué ensuite pour un nouveau tour en bus à l’impériale… et on n’a pas été déçu! Celui-ci est un vrai aperçu assez complet de la ville. On passe par le Hard Rock café pour honorer une commande, on prend le métro aérien sur le loop, on va manger chez Portillo’s, on monte en haut de la Willis Tower (ex Sears Tower) à plus de 400m, on s’arrête au Millenium Park, on admire les grattes-ciel aux formes et aux styles les plus variés (il y en a même qui arborent fièrement un style gothique; plutôt bizarre pour un building). Le tout sous un soleil rayonnant et pas avare en chaleur: il faisait (plus de) 100°F!

Beaucoup de photos aujourd’hui car on a particulièrement apprécié ce que nous avons pu voir ;-)

Une excellente journée donc, dans une ville agréable… une de nos préférées jusqu’à présent.

Dans la série ISFCA, on se demande comment (et pourquoi) ils parviennent à se parler les uns les autres, sans se connaitre, de tout et de rien… que ce soit dans l’ascenseur, dans le métro, aux toilettes, ils se (et nous) parlent tout le temps; on ferait ça chez nous, on nous prendrait pour des fous! Et les américains doivent être bien malheureux dans nos établissement HORECA; ici, on ne doit jamais appeler le serveur (qui vient toujours se présenter au début de notre repas), c’est lui qui passe très régulièrement pour voir si on a besoin de quelque chose 8-O

9 comments